jeudi 29 janvier 2015

Cerveau Créatif



Tous les êtres humains naissent avec un potentiel de créativité

Dès le début du xxe siècle, le psychologue français Alfred Binet propose de prendre en considération l’imagination dans l’évaluation de l’intelligence, en élaborant des épreuves où les enfants peuvent fournir plusieurs réponses à une même question. Malheureusement, l’outil imaginé par Binet sombrera dans l’oubli et le concept d’imagination ou de créativité ne stimulera guère les chercheurs français par la suite. C’est aux États-Unis qu’il a pris son essor, au milieu des années 1950.

La créativité peut être définie comme la capacité à générer des idées originales qui ajoutent de la valeur dans un domaine donné  la science, l'art, la gestion d'entreprise, de la nourriture, etc.  Les êtres humains sont créatifs par nature. Ils font constamment des choses créatives, parfois sans s'en rendre compte: ils ressoudent de petits problèmes, inventent de nouvelles phrases que personne n'a jamais parlées avant, inventent des solutions, etc.

Ainsi, une idée, un concept, une production artistique, pour être considérés comme créatifs, doivent, d’une part, se distinguer de ce qui a été précédemment proposé et, d’autre part, satisfaire les contraintes de l’environnement où ils s’expriment.

La créativité n’est pas un don, elle s’acquière, se développe ou s’éteint en fonction de l’environnement.

A la naissance, un bébé dispose d’environ 100 milliards de neurones, dont la plupart ne sont pas reliées les unes aux autres et ne peuvent pas fonctionner de façon autonome. Il faut que des réseaux neuronaux se constituent, ce qui requiert des milliers de milliards de points de contact (ou synapses) entre neurones.

Ces synapses font partie des miracles du corps humain et dépendent à la fois de la génétique et du vécu des premières années. Parmi les nombreux facteurs qui influencent le développement cérébral des jeunes enfants, aucun n’est plus important que les soins et l’affection prodigués au cours de la première enfance.

Chaque contact, chaque mouvement et chaque émotion se traduisent par une activité chimique et électrique qui contribue à l’évolution prévue par les gènes tout en modifiant légèrement les réseaux neuronaux de l’enfant. Les relations humaines sont aussi importantes pour le développement des synapses que l’alimentation, la stimulation auditive et la lumière.

Le cerveau se développe pendant l’enfance à un rythme qui ne sera jamais plus égalé par la suite.

Durant les premières années de la vie, le cerveau est très vulnérable : les relations des parents et de l’entourage avec l’enfant ont des effets profonds sur les structures et les circuits cérébraux, sur le développement global de son cerveau, qui n’atteindra sa maturité qu’à la fin de l’adolescence.

Tout ce que va vivre l’enfant, toutes ses expériences affectives, relationnelles vont s’imprégner au plus profond de lui, dans son cerveau, modifiant, modelant, ses neurones, ses circuits cérébraux, ses molécules cérébrales, ses structures cérébrales et même l’expression de certains gènes.

Les soins et l’affection prodigués pendant la première enfance influencent de façon décisive et durable le développement des enfants, du plus jeune âge à l’âge adulte, ainsi que leurs facultés d’apprentissage et de maîtrise de leurs émotions.

La créativité est la clé d’une compréhension plus approfondie. L’apprentissage et l’enseignement créatifs et expérimentaux transforment de jeunes apprenants en penseurs capables d’explorer leurs intérêts en utilisant leurs forces créatrices.

Le Dr Shelley Carson, une spécialiste de l'étude du cerveau créatif, psychologue à l'Université de Harvard et auteur de "Votre cerveau créatif: 7 étapes pour maximiser l'imagination, la productivité et l'innovation dans votre vie», explique que l'impact des gènes dans la créativité humaine ne vont pas au-delà de dix ou quinze pour cent. Il y a sept étapes associées à la créativité mentale, que nous pouvons tous améliorer et développer : connecter, raisonner, visualiser, absorber, évaluer et découler. Le secret est de développer de nouvelles connexions neuronales qui mettent les stades, les uns avec les autres, reliant les différentes zones du cerveau impliquées dans le processus créatif.

Les psychologues cognitivistes considèrent la créativité comme la capacité à résoudre des problèmes de toute sorte et qui se développe à partir d'un âge précoce. Tous les êtres humains naissent avec un potentiel de créativité; La créativité n'est pas seulement le privilège de musiciens, peintres, écrivains et artistes ; tous peuvent faire preuve de créativité dans tous les domaines de leur vie.

Développer la créativité permettra aux enfants de raisonner, se questionner, rechercher des solutions novatrices aux problèmes de tous les jours.

L'exposition aux objectifs créatifs à un âge précoce est la clé pour aider les enfants à se motiver à faire des choses créatives par eux-mêmes.

Une fois que l'enfant montre l'amour de l'apprentissage, il est important de s'assurer qu’il sera stimulé intellectuellement  à l'école.

Il est conseillé aux parents ayant des enfants qui ont ces intérêts passionnants de suivre le courant, d’être curieux de découvrir les passions de leurs enfants et de faire quelques recherches pour trouver des enseignants, des cours et des activités qui favorisent le talent de leurs fils.

Parfois, l'enfant a des talents et des passions différents à ceux de ses parents. Ceux-ci devraient avoir l'esprit ouvert, et encourager les véritables intérêts de leurs enfants, au lieu de les contraindre à prendre un chemin différent.

Ce qui motive un enfant pour être créatif est une combinaison de hérédité et des qualités uniques de l'individu.

Pour stimuler la créativité au foyer, la première chose à faire est de créer une atmosphère familiale où règne l'acceptation de chacun des enfants avec leurs caractéristiques, leurs capacités et leurs difficultés. Les reconnaître comme des êtres humains uniques et différents aux parents, ayant de nombreuses ressources pour réussir.


Il y a plusieurs façons de stimuler l'imagination créatrice chez les enfants


* Par le jeu, lui offrant des matériaux avec lesquels ils peuvent s’exprimer librement, comme la pâte à modeler, l’argile, les blocs de construction, des éponges. Le laisser concevoir et créer librement par la manipulation, sans censure ni critique.

* Avec des fournitures de peinture, des aquarelles, des stylos, des marqueurs. En utilisant des papiers à grande surface, sans lui donner à copier un dessin ou modèle déjà établi.

* En Utilisant des objets jetables pour que l'enfant invente ses propres jouets. Une marionnette avec un sac en papier, un camion avec une boîte à chaussures, etc.

* Faire preuve de souplesse dans l'utilisation de différentes procédures à l’heure de jouer. Par exemple, quand il fait une maison, sans blocs, mais avec des boîtes.

* Valoriser les efforts créatifs  les récompenser quand ils essaient de nouvelles choses ou les font différemment.

* L’encourager verbalement quand il donne une réponse originale à une question ou un problème.

* Encourager son aisance verbale et vocabulaire pour qu'il ait les ressources nécessaires afin de lui permettre de mieux exprimer ses idées.

* Favorisant, par exemple, la flexibilité de la pensée, en l’aidant à voir qu'un problème peut avoir plusieurs solutions.

* Les jeux de rôles et des spectacles de marionnettes, danses, costumes, avoir une cachette ou un abri, avec lesquels il pourra inventer ses rôles et sa propre aventure.

* Lui lire des histoires chaque jour, pour lui laisser libre cours à la fantaisie et à l'imagination.

* Encourager les jeux de simulation et les jeux qui nécessitent imagination, surtout chez les enfants de moins de 6 ans.

* Fournir un environnement «enrichi» pour les jeunes enfants, propice à la créativité.

* Faire des plans amusants et rompre la monotonie quotidienne.

* Fournir des objets différents et intéressants pour les observer, avec une variété de couleurs ; les changer régulièrement.

* Laissez-vous surprendre au cours d'une activité créatrice comme la lecture, l'écriture, la peinture ou en jouant un instrument de musique.

* Encourager l'expression "ce qui". ("ce qui" dans des questions telles que «Peux-tu imaginer "ce qui" serait l'herbe si elle était rouge au lieu de verte?» Ou «ce qui» serait si nous vivions dans le ciel et nous pouvions voir notre maison en bas?).

* Le mettre en rapport avec des activités créatives telles que les musées d'art, les concerts et les spectacles.

* Le mettre en rapport avec d'autres enfants créateurs, peut-être par le biais des cours d'art ou le théâtre.

* Limiter le temps qu'ils passent à regarder la télévision.


Encourager et stimuler l’imagination chez l’enfant

Toute nouvelle stimulation sonore ou visuelle provoque en lui de nouvelles sensations et lui ouvre les portes d'un monde plus vaste et plus excitant.

Pour stimuler son imagination, lisez-lui des histoires se déroulant dans des contrées lointaines, avec des personnages imaginaires. Vous pouvez aussi lui choisir des livres d'images qui enrichiront son vocabulaire et l'aideront à se représenter les choses : comment imaginer être une tortue quand on n'en a jamais vue ? Choisissez des livres remplis de grandes images colorées et appréciez le fait que vous puissiez encore inventer ce que vous voulez. Quand votre enfant saura lire, il insistera pour que vous respectiez strictement le texte. 

Tout ce que demande le cerveau de votre enfant pour le moment, c'est de recevoir des informations. Montrez-lui des images de coccinelle ou de chats, imitez le cri de certains animaux et le bruit de véhicules. Donnez une voix différente aux personnages que vous incarnez et évoquez ce qu'il est arrivé ou ce qu'il pourrait arriver aux personnages. N'abusez pas de la vidéo ni de la télévision, qui travaillent à la place de l'imagination de votre enfant. Laissez votre enfant se représenter mentalement ses propres images.

Les enfants apprennent beaucoup en inventant des histoires autour d'événements issus de leur quotidien et de leur imagination. Quand votre enfant invente un scénario et une intrigue avec des personnages, il développe ses capacités sociales et verbales. Ces saynètes dans lesquelles il rejoue la tristesse, la joie, la peur ou encore le sentiment de sécurité, l'aident à régler ses petits problèmes émotionnels. 

Jouer au super-héros, au cheval ou au sorcier l'aide à se sentir plus fort et à prendre conscience qu'il est responsable. Votre enfant apprend aussi l'autodiscipline en établissant des règles pour lui-même ou pour ses camarades. Ces fameuses règles élaborées entre enfants et qui surprennent toujours tellement les adultes. Ces créations aident également votre enfant à comprendre le lien entre cause et effet en imaginant par exemple comment une grenouille ou un chien se comporteraient dans une situation donnée.

Le plus important peut-être, c'est qu'en inventant des situations imaginaires et en leur offrant une conclusion, votre enfant apprend à faire preuve de créativité et à surmonter des obstacles. Une étude a non seulement démontré que les enfants imaginatifs dans leur petite enfance conservaient cette qualité lorsqu'ils grandissaient, mais aussi qu'ils avaient plus de facilité à résoudre les problèmes. Les enfants qui faisaient preuve d'imagination dans leur enfance ont démontré plus de ressources pour faire face aux défis et aux situations difficiles.

Les changements qui surviennent dans le développement de l'enfant au cours des premières années de sa vie sont exceptionnels. Les professionnels ainsi que les personnes qui en prennent soin, constatent l'évolution de l'enfant à mesure que celui-ci commence à sourire, à rire, à s'asseoir, à ramper, à gazouiller et à parler. 

L'enfant commence à socialiser et à jouer en collaboration avec d'autres enfants. Il acquiert les capacités nécessaires pour s'entendre avec les autres, comme attendre son tour, partager et suivre des instructions. Il apprend également les compétences qui l'aideront dans son parcours scolaire telles que dessiner, compter, lire et écrire.

Le développement du jeune enfant suit habituellement une séquence. L'enfant doit maîtriser une habileté avant de pouvoir en acquérir une autre. Cela dit, chaque enfant se développe à son propre rythme. Il arrive qu'un enfant prenne plus de temps à maîtriser une nouvelle habileté ou, encore, qu'il semble sauter une étape dans la séquence prévue selon son rythme de développement.

Promouvoir la créativité, par exemple, aide les enfants à s'épanouir et à apprendre. Encourager la créativité les aide aussi à développer de bonnes aptitudes à résoudre un problème qui leur seront utiles dans toutes les facettes de leur vie.

Vous pouvez promouvoir la créativité en encourageant votre enfant à trouver de nouvelles idées, en la félicitant pour ses idées, puis en lui expliquant pourquoi certaines idées valent mieux que d'autres. Vous pouvez aussi dire qu'une idée peut fonctionner en partie ou être combinée à une autre pour en faire une nouvelle idée, bien meilleure.

Dites à votre enfant que vous croyez qu'il est créatif et que vous n'accordez pas d'importance à ce que les autres pensent de ses idées ou de ses capacités. Il serait bon aussi de lui dire qu'il y a souvent plus d'une solution à un problème. Laissez votre enfant vous guider. Peu importe son champ d'intérêt, qu'il s'agisse des ondes radio ou des crocodiles, encouragez le à l'approfondir. 

Enfin, essayez d'avoir un esprit créatif et parlez de ses idées avec lui et les autres membres de la famille.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire