mardi 22 novembre 2016

Lait de Formule





Les bébés sont nés pour être nourris au lait de leur mère. Le lait maternel est l'alimentation idéale pour les nouveau-nés. Il présente des avantages pour la protection contre les maladies, le développement du système immunitaire et du développement cérébral.

Le lait maternel contient toutes les calories et les nutriments dont il a besoin, ainsi que des anticorps pour l’aider à se protéger contre les maladies infectieuses et chroniques. L’Organisation mondiale de la santé recommande d’ailleurs l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois de vie de bébé. De six mois à deux ans, l’allaitement doit être complété par des aliments solides.

Raisons principales pour lesquelles la mère choisit généralement l’alimentation artificielle 


* Le bébé, surtout si le bébé est prématuré, a son réflexe de succion faible.
* Allaitement douloureux.
* Période d’éloignement entre la mère et le bébé.
* Des problèmes de santé maternelle qui nécessitent l’administration de médicaments incompatibles avec l’allaitement.


Formule


La formule est fabriquée à partir du lait de vache, un lait dont la composition s’approche le plus possible du lait maternel. Aucune formule ne peut imiter les propriétés uniques du lait maternel, quels que soient les vitamines, les minéraux et les suppléments ajoutés à ce qui reste une simple formulation chimique.

Il existe de nombreuses préparations. De plus, on trouve différentes formules qui accompagnent l'enfant tout au long de sa croissance : lait premier âge, deuxième âge, croissance. Toutes les préparations pour nourrissons ne sont pas équivalentes. Elles possèdent des formules adaptées à l'évolution et aux besoins du bébé de 0 à 3 ans.

Présentation


Les formules sont fabriquées comme des poudres, des liquides concentrés ou prêts à boire.

Prête à boire


Avantages


* C’est la plus pratique car il n’y a pas à la mélanger ou la mesurer.
* C’est hygiénique et très pratique, surtout dans des circonstances où l’accès à une eau potable n’est peut-être pas sûr.
* C’est stérile, une bonne option si le bébé est né avec très peu de poids ou son système immunitaire est fragile.

Inconvénients


* Pour un usage quotidien, cela coûte environ 25% de plus par once que la formule en poudre.
* Les conteneurs occupent plus d’espace.
* Une fois ouverte, elle reste très peu de temps en bon état : elle doit être utilisée avant 48 heures.
* Sa couleur étant plus foncée que la formule en poudre, beaucoup de mères se plaint car elle tache facilement les vêtements.

Liquides concentrés


* Mélanger des parties égales d’eau et de la formule. On doit lire attentivement les instructions sur l’étiquette de l’emballage.
* Comparée avec la formule prête à utiliser, la formule liquide concentrée est moins chère et prend moins d’espace.
* Par rapport à la formule en poudre, elle est un peu plus facile à préparer, mais plus chère.

En poudre


* C’est la moins chère et la meilleure pour l’environnement.
* Occupe moins d’espace.
* Prend plus du temps à préparer que toute autre formule et il faut suivre les instructions exactement.
* Dure neuf mois sans se gâter une fois ouverte.
* La quantité exacte peut être mélangée au besoin – tant ou si peu, ce qui est particulièrement utile si le bébé est allaité et qu’il suffise de compléter avec une bouteille de temps en temps.


Catégories de préparation


Les préparations pour nourrissons à base de lait de vache conviennent à la majorité des bébés. Celles à base de soya trouvent généralement preneur dans les familles végétariennes ou avec les bébés allergiques ou intolérants au lait.

Ces laits comprennent généralement des préparations standard mais il existe également des laits avec certaines particularités, réservés aux enfants ayant des besoins spécifiques.

Du fait d’une réglementation très stricte, fixée par une directive européenne, tous les laits infantiles ont à quelque chose près la même composition.

Lait “standard”


Si l’enfant n’a pas de problème d’allergie aux protéines de lait de vache ou encore au lactose et s’il n’a pas de problèmes digestifs.

Le lait à base de soya


Utilisé davantage dans le cas d’une galactosémie, d’intolérance au lactose ou des allergies graves aux formules plus régulières.

Laits aux propriétés particulières


Pour bébé prématuré, bébé intolérant ou bébé qui développe une allergie grave.

Le lait thérapeutique est beaucoup plus facile à digérer pour un très jeune bébé ayant une fragilité, une immaturité de son système. La protéine bovine étant ici convertie en ses acides aminés facilitera grandement l’absorption au niveau de l’intestin du bébé.

Nourrisson avec gaz, ballonnements, pleurs : plusieurs possibilités sont offertes


Lait pauvre en  lactose (le sucre naturel du lait)
Lait enrichi en lactase (enzyme nécessaire à la digestion du lactose)
Lait enrichi en bacille lactique (Lactobacillus reuteri).

Nourrisson régurgiteur. On proposera un  lait anti-régurgitations. Ces laits  ne se ressemblent pas car ils n’ont pas le même épaississant  amidon ou, plus efficace, caroube . Les laits enrichis en caroube sont réservés aux vomisseurs, ils donnent souvent des selles plus liquides.

Nourrisson constipé. On aura le choix entre laits acidifiés, plus riches en lactose, en fibres, en lactobacilles. Ils ont comme surnoms transit ou confort.

Nourrisson affamé. On offrira un lait plus dosé en caséine  et épaissi en amidon.


Composition du lait infantile


Le lait infantile est une préparation à base de lait de vache. Mais pour qu’il se rapproche au mieux du lait de la maman, il subit quelques transformations. Principale modification de ce lait si particulier : la réduction de la teneur en protéines  avec équilibrage des différentes variétés de protéines  comme la caséine et les globulines  et une diminution en sels minéraux. La composition diffère ensuite selon l’âge de l’enfant.

Pour les bébés nés avant terme, la quantité de protéines entrant dans la composition du lait infantile est plus élevée pour répondre aux besoins nutritionnels qui lui sont propres.

Pour obtenir la composition protéique adéquate, on l’enrichit en protéines solubles et en poudre de lait.

Sont ensuite ajoutés du lactose et/ou du glucose, de la maltodextrine, des vitamines (B1, B3, B5, B6, B9, C, D, E), des minéraux (sodium, magnésium, calcium, fer, zinc, cuivre, potassium, manganèse) et des acides aminés (arginine, histidine, taurine, carnitine).

La vitamine D est aussi essentielle à la bonne croissance des os et des dents d’un bébé. Il y a deux types de vitamine D, la D-3, qui est synthétisée par la peau exposée au soleil et la D-2, qui ajoutée à l’alimentation comme dans le jus d’orange, le lait etc.

L’American Academy of Pediatrics recommande donner à tous les nourrissons en bonne santé, qui ne sont pas exclusivement allaités, une préparation lactée enrichie en fer jusqu'à ce qu’ils atteignent un an. Il est important que les bébés reçoivent au minimum la quantité de fer (4 mg de fer par litre) recommandé pour prévenir l’anémie ferriprive (diminution du taux d' hémoglobine à l'intérieur du sang).

L’anémie inhibe la capacité du sang de l’oxygène circulaire, dont toutes les cellules du corps ont besoin pour fonctionner correctement. Des études ont montré qu’il est important de consommer suffisamment de fer dans la première année de vie pour réussir à l’école plus tard. Les réserves en fer du bébé sont établies dans le troisième trimestre de la grossesse, il donc est particulièrement important que les bébés prématurés consomment suffisamment de fer. La plupart des formules contiennent au moins 4 mg de fer par litre.

La teneur en acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6)


Le lait maternel renferme surtout des bonnes graisses mono- et polyinsaturées essentielles au bon développement du cerveau et de la vision. Une carence en acides gras polyinsaturés pourrait réduire la taille définitive du cerveau de 40 %. Le lait est enrichi en acides gras essentiels, bénéfiques pour la vision et le développement psychomoteur.

Le pédiatre examinera l’état de santé du bébé, son âge et ses besoins nutritionnels et recommandera ce qui convient. Aussi peut-il observer les réactions du bébé et étudier n’importe quel symptôme qui se manifeste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire