dimanche 17 janvier 2016

Le Fluorure Affecte le Développement Cognitif de l'Enfant


Le fluor s'accumule dans le corps, principalement dans les tissus calcifiés comme les os et la glande pinéale


Le fluor est un oligoélément qui n’existe pas à l’état pur dans la nature. Il est toujours accompagné par d’autres composés chimiques. Ainsi, il est davantage recommandé de parler de fluorures plutôt que de fluor.

De façon naturelle, l'eau contient toujours des fluorures. La fluoration consiste à augmenter volontairement la concentration de fluorures dans l'eau de consommation.

Le fluor est un élément toxique et réactif. L’exposition au fluorure des êtres humains passe presque inaperçue. Des composés avec fluor sont utilisés comme additif dans les dentifrices, les bains de bouche, les suppléments diététiques et le fluorure de surfaces polymères  anti-adhérent dans les casseroles et rasoirs  ; et aussi dans l'utilisation des composés qui en contiennent : composés industriels, engrais, verre, raffineries pétrolières, hydrocarbures fluorés et autres.

Si le fluor est rejeté dans l’air, c’est un polluant ; déversé dans une rivière, c’est un polluant ; déversé dans un lac, c’est un polluant.

Une proportion importante du fluor dans le corps, provient de son exposition et de la consommation de certains aliments avec un apport de fluorure naturel élevé, comme le thé, poissons de mer, viande, œufs, fruits et céréales. Cependant, c'est l'eau, consommée habituellement comme boisson, la principale source d'absorption de cet élément.

L'eau contenant la plus forte concentration de fluorure correspond aux ressources en eau situées dans les zones montagneuses ou dans les zones avec des dépôts géologiques d'origine marine, comme dans l'Asie du sud-est et l'Afrique du Nord-Ouest. Des études réalisées au cours des 15 dernières années ont montré qu'une proportion significative de personnes chez les populations exposées à la fluoration de l'eau potable présente des dommages à la santé et divers degrés de fluorose.

La fluoration de l’eau est l'addition contrôlée d’ions fluorure (fluor) dans le système de l'eau potable public pour réduire le risque de carie dentaire. Aux États-Unis, cette pratique a commencé en 1945 et a été officiellement promue par le service de santé publique en 1950. La fluoration de l'eau a toujours été un moyen déguisé par l'industrie pour se débarrasser d'un sous-produit toxique.

Très peu de nations ont fini par mettre en place cette pratique à un niveau significatif. Seulement huit nations dans le monde ont plus de 50% de l'eau potable dans leurs pays artificiellement fluorée, ce sont : l’Australie, la Colombie, l’Irlande, Israël, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, Singapour et les États-Unis. En Europe, seule l'Irlande (73% de sa population fluorée), le Royaume-Uni (10%) et l’Espagne (10%) additionnent le fluorure pour leurs approvisionnements en eau. Aux États-Unis, environ 70% de la population ingère de l’eau fluorée ; cela représente environ 200 millions de personnes et près de la moitié de toutes les personnes qui prennent intentionnellement de l'eau fluorée dans le monde.

Certains pays ont des niveaux élevés de fluorure dans l'eau naturellement. Parmi eux figurent la Chine, l'Inde et certains pays en Afrique. Dans ces endroits, des mesures d'extraction du fluor de l'eau potable sont prises en raison des conséquences négatives que cela peut causer au corps humain.


Absorption du fluor par le corps


Les produits chimiques utilisés dans la fluoration de l'eau potable ne sont pas d’ordre pharmaceutique. La grande majorité provient des systèmes de nettoyage dans l'industrie des engrais à base de phosphate. Ces produits chimiques  dont 90% sont de fluosilicate de sodium et de l’acide fluorosilicique  sont classés comme des déchets contaminants dangereux avec de diverses impuretés.

La dose ne peut pas être contrôlée. En ajoutant le fluorure dans l'eau potable, il est impossible de régler la dose pour chaque individu, puisque chacun consomme différentes quantités d'eau. Contrôler la dose du patient est primordiale. Certaines personnes  par exemple, les travailleurs, les athlètes, les diabétiques et les personnes souffrant de maladies rénales  boivent beaucoup plus d'eau que d'autres.

La principale voie d'introduction de fluor dans l'organisme humain est la digestive ; 90% du fluor ingéré est absorbé dans l'estomac. Chez l'adulte, environ 10% du fluor absorbé est déposé dans les os, tandis que chez les enfants il est fixé à 50%. On observe la plus forte concentration de fluorure dans le plasma 30 à 60 minutes après l’ingestion.

Chez le nouveau-né, près de 90% du fluor absorbé est conservé dans le système osseux. Cette affinité diminue avec l'âge et se stabilise. Chez les enfants, environ 50% du fluor absorbé s'attache au squelette à la fin de la phase de développement et le 50% restant est excrété par les reins.

Actuellement, les gens consomment le fluorure de sources très diverses, en plus de l'eau potable. L'eau fluorée n'est pas le seul moyen dont les personnes sont exposées au fluorure. Parmi les autres sources de fluorure il y a les aliments et boissons traités avec de l'eau fluorée, les produits dentaires fluorés, la viande désossée mécaniquement, le thé et les résidus de pesticides dans les aliments.

Les concentrations de fluorure dans le lait maternel sont très faibles. Cela signifie qu'un bébé alimenté avec le biberon ingère jusqu'à 300 fois plus de fluorure qu'un bébé allaité.

Les bébés nourris avec du lait de formule reçoivent des doses plus élevées de fluor. En raison de leur besoin de consommer des aliments à l'aide de la forme liquide, les bébés nourris au lait de formule ont la plus forte exposition, en poids, de la population. Il n'y a aucun avantage, seulement des risques, pour les bébés qui ingèrent ces niveaux élevés de fluorure à un âge précoce, un stade où la sensibilité aux toxines environnementales est particulièrement élevée.

Le fluor s'accumule dans le corps. Les adultes en bonne santé excrètent par les reins, environ 50 à 60% du fluorure consommé quotidiennement. Le reste s'accumule dans le corps, principalement dans les tissus calcifiés comme les os et la glande pinéale.

Les bébés et les enfants excrètent moins de fluorure par le biais de leurs reins et conservent 80% du fluorure ingéré dans leurs os. La concentration de fluorure dans les os augmente continuellement au cours de la vie.


Effets du fluor sur la santé


Le fluor n'est pas un nutriment essentiel. Une maladie n’a jamais été liée à une carence en fluor. Il n’a jamais été démontré que le fluorure est nécessaire pour maintenir une dentition exempte de caries. Il n'y a aucune fonction vitale qui a été démontrée nécessitant une consommation de fluorure. Le fluorure agit sur la réduction de la carie à l'extérieur de la dent, pas à l'intérieur du corps. Le fluor ne joue aucun rôle biologique dans le corps humain; il n’est impliqué dans aucune fonction cellulaire ou enzymatique.

Dans le domaine dentaire, l’OMS insiste à ne pas dépasser une dose de 0.05 mg/kg/jour. Le danger majeur pour l’enfant, comme pour l’adulte, se nomme fluorose dentaire. Les problèmes dentaires peuvent se poursuivre par des complications sur le plan du squelette (ostéoporose), des retards de croissance et des altérations rénales et surtout mentales.

Au contraire, il y a d’abondantes preuves démontrant que le fluorure peut interférer avec de nombreuses fonctions vitales. Le fluorure interfère avec de nombreuses enzymes. En combinaison avec de l'aluminium, le fluorure interfère avec G-protéines. Ce type d'interaction, donne aux complexes protéiques de fluorure d'aluminium, la possibilité d'interférer avec le taux de croissance, les hormones et les neurotransmetteurs. Plusieurs études montrent que le fluor peut considérablement gêner la biochimie de l'organisme.

Les maladies et les symptômes les plus courants à cause de l'ingestion de toxiques de fluorure sont :

* La fluorose dentaire : perte de l'émail des dents, présentant un aspect brun.

* Déminéralisation des os conduisant à l'ostéoporose et fractures des hanches.

* Trouble du système nerveux central à l’origine de l’hyperactivité, mentale, le manque de concentration et l'abaissement de l'QI. Aussi la perte de mémoire.

* Affecte gravement le développement mental des enfants et leur croissance osseuse.

* Cancer


Le fluorure endommage le cerveau des enfants


Les fluorures ont la capacité d'interférer avec les fonctions du cerveau. Actuellement, il y a plus de 100 études sur l'animal montrant que le fluorure peut endommager le cerveau et avoir des effets sur l'apprentissage et le comportement. Les fluorures de silicium augmentent la quantité de plomb dans le sang des enfants.

Le fluor est capable de traverser la barrière hémato-encéphalique et causer des changements biochimiques et fonctionnels dans le système nerveux pendant la grossesse, car le fluor s'accumule dans les tissus du cerveau avant la naissance.

L’exposition au fluorure durant le développement embryonnaire est liée aux troubles d'apprentissage. En ce sens, d’autres recherches ont mentionné qu'il existe une association entre la consommation des niveaux élevés de fluorure et une diminution de l'intelligence chez les enfants.

Le fluor exerce un effet spécifique sur la synthèse des protéines dans le cerveau, ce qui conduit à des modifications dégénératives dans les neurones, à la perte à de différents degrés de matière grise et aux changements dans les cellules de Purkinje du cortex cérébelleux.

Les effets


* Gonflement des mitochondries
* Réticulum endoplasmique granulaire
* Regroupement de chromatine
* Dommages dans la membrane nucléaire
* Diminution du nombre de synapses et les vésicules synaptiques, les mitochondries, les microtubules
* Dommages au niveau de la membrane synaptique

Ces changements indiquent que le fluorure peut retarder la croissance et la division cellulaire dans le cortex, et que le numéro moindre de mitochondries, de microtubules et de vésicules dans le terminal synaptique pourraient diminuer l'efficacité des connexions neuronales et produire un fonctionnement synaptique anormal et influencer sur le développement cognitif au cours de la vie postnatale.

Le fluor peut réduire le QI. Jusqu'à présent, il y a 24 études de la Chine, l'Inde, l'Iran et le Mexique signalant une association entre l'exposition au fluorure et la réduction du coefficient intellectuel. Ces études concluent que l'exposition à des taux élevés de fluorure est liée à une habilité cognitive réduite chez les enfants. Le QI moyen mesuré est plus faible chez les enfants les plus exposés.

La diminution du QI n'est pas le seul effet neurotoxique qui peut résulter de l'exposition au fluorure. Au moins trois études sur les humains ont montré une association entre l'exposition au fluorure et la déficience de l’organisation visuo-spatiale.

Autres effets


Le fluorure affecte la glande pinéale. La glande pinéale est un site majeur d'accumulation de fluorure dans le corps, il s'accumule à des niveaux très élevés. La production de mélatonine est diminuée, ce qui conduit à un début de puberté précoce.

La glande pinéale est située entre les hémisphères cérébraux. Elle est chargée de libérer l'hormone mélatonine, essentielle dans la régulation du biorythme.

Le fluorure affecte la fonction de la thyroïde. Les symptômes de l'hypothyroïdie comprennent la dépression, la fatigue, la prise de poids, des douleurs musculaires et osseux, l’augmentation des niveaux de cholestérol et les maladies cardiaques.

Le fluor provoque des symptômes arthritiques. Certains des symptômes de l'apparition de la fluorose (une maladie des os et des articulations qui touche des millions de personnes en Inde, Chine et Afrique), sont semblables aux symptômes de l'arthrite.

La fluoration n'est pas nécessaire. La plupart des nations industrialisées occidentales ont rejeté la fluoration et cependant il a été montré les mêmes taux faibles de carie dentaire que dans les pays avec la fluoration.

La fluoration de l'eau potable n'a pas réussi à éviter la crise de la santé buccodentaire, résultant de l'extrême pauvreté, de la malnutrition et du manque d'accès aux soins dentaires.


Une étude d'Harvard confirme que le fluor réduit le QI des enfants


Developmental Fluoride Neurotoxicity: A systematic Review and Meta-Analysis par Choi Al, Sun G, Zhang Y, Grandjean P, une méta-analyse publiée en 2012 par l'Université de Harvard et financée par les Instituts nationaux de Santé (NIH), a conclu que les enfants qui vivent dans des zones avec de l'eau très fluorée ont des scores de QI "significativement inférieurs" par rapport à ceux qui vivent dans les zones avec peu de fluor.

Pour résumer la littérature disponible, les chercheurs ont effectué une revue systématique et méta-analyse des études publiées sur l'exposition accrue de fluor par l'eau potable et des retards du développement neurologique. Les résultats des méta-analyses de 27 études publiées depuis 22 ans suggèrent une association inverse entre l'exposition au fluor élevée et l'intelligence des enfants.

Les résultats suggèrent que le fluor est un neurotoxique du développement du cerveau des enfants à des doses bien inférieures à celles qui peuvent causer une toxicité chez les adultes.

Pour soutenir la plausibilité de leurs constatations, des rats ont été exposés à de l'eau contenant 1 ppm de fluor (50 Smol/L) pour un an ont montré des altérations morphologiques dans le cerveau et l'augmentation des niveaux d'aluminium dans le tissu cérébral par rapport aux témoins. En conclusion, les résultats confirment la possibilité d'effets indésirables de l'exposition au fluor sur le développement neurologique des enfants.

Le fluor peut aussi augmenter l'absorption de manganèse, ce qui aggrave les problèmes avec le manganèse dans l'eau potable qui est également liée à la baisse du QI chez les enfants.

Sources de fluorure


* Les dentifrices

* L'eau du robinet. Bien que l'eau du robinet et l'eau minérale en bouteille de tous les pays ne portent pas nécessairement de fluor. Toutefois, il faut également prendre en compte le niveau de chlore qui est indiqué par l'abréviation Cl. Cela doit indiquer moins de 10 mg/l.

* Les pesticides dans les aliments ont aussi du fluor.

* Les feuilles de thé qui poussent mieux dans les terres riches en fluor.

* Certains concentrés de jus de fruits servant à fabriquer des jus de fruits, ainsi que l'eau utilisée pour ces jus.


Prévention


L’empoisonnement par le fluorure peut être prévenu ou il peut être minimisé :

* À l'aide de sources alternatives d'eau
* En enlevant l’excès de fluorure dans l'eau
* En améliorant l'état nutritionnel des populations à risque.

Il existe deux méthodes pour éliminer le fluorure dans l'eau :

1) Floculation. La technique de Nalgonda, nom du village en Inde où la méthode a été effectuée. La méthode consiste à ajouter de l'alun dans l'eau à traiter provoquant les précipitations de fluor. Le processus est plus efficace s’il se fait dans des conditions alcalines, en ajoutant la chaux, laquelle sert aussi comme désinfectant. Après avoir remué la cuve, les éléments chimiques sont coagulés et précipités au fond du récipient, car ils sont plus lourds que l'eau. L'eau traitée est retirée à la surface sans remuer le fond.

2) Adsorption. L'autre système consiste à filtrer l'eau à travers d’une colonne condensée avec un adsorbant, tel que l’alumine activée, le charbon de bois actif ou les résines d’échange ionique. Cette méthode est également adaptée aux petites collectivités et à son utilisation dans la maison.

Lorsque l'adsorbant devient saturé avec les ions de fluorure, le matériau de filtration doit être lavé avec un acide faible et éliminé avec une solution alcaline. L’effluent de lavage est riche en fluor et il doit être retiré avec précaution pour éviter la contamination des eaux souterraines.

Les maisons sont plus adaptées pour le filtrage de petites quantités d'eau conçu uniquement pour boire ; mais un système de service répandu et efficace nécessite s'assurer que les filtres soient remplacés ou régénérés au bon moment. La technologie est seulement une partie du problème ; la collectivité, en plus des produits chimiques nécessaires, doit former le personnel qui exécute la tâche, sa mise en œuvre est donc plus difficile.

Désintoxication


Le magnésium inhibe l'absorption de fluorure par les cellules et le calcium élimine les fluorures de calcium des tissus. Manger des aliments contenant les deux  comme l’ananas, le melon, l’avoine, l’avocat, la banane, la mandarine  est une solution pour démarrer le processus de désintoxication.

L’iode augmente l'excrétion urinaire de fluorure de sodium de l'organisme, en changeant la forme de fluorure de calcium. Dans ce processus, le calcium est perdu, il est donc nécessaire de le compléter en consommant des aliments riches en calcium. Les légumes à feuilles vertes et les algues organiques de haute qualité (foncés) sont fortement recommandés.

Le tamarin a été utilisé en médecine ayurvédique : la pulpe du fruit, l'écorce et les feuilles deviennent des infusions et teintures, ayant la possibilité d'éliminer les fluorures dans l'urine.

La diète pour détoxifier le foie peut être très efficace pour éliminer les fluorures et autres toxines.

Le sauna aide à nettoyer le tissu adipeux. Pour compléter le processus, il est nécessaire de boire beaucoup d'eau sans fluor pour remplacer l'eau perdue par la transpiration.

La vitamine C en abondance est utile dans n'importe quel programme de désintoxication. Les meilleures sources alimentaires sont les baies, agrumes, asperges, avocats, melons, ananas, légumes (comme les épinards) et crucifères (comme le brocoli, chou, chou frisé).

Fluoration aigüe dans le monde

Il est recommandé d'examiner la situation géographique où se trouve une population donnée et la qualité de l'eau consommée, afin de prendre des mesures préventives pour son utilisation. Dans les localités où la concentration de fluorure est supérieure à 0, 7 mg/l, il faut éviter la consommation d'eau potable, sel fluoré, l’utilisation des dentifrices et des articles contenant du fluor.


Comment éviter l'intoxication par le fluor


La première démarche consiste à consommer une eau de qualité, pour boire et cuisiner. L'eau pure est celle qui n'est pas contaminée par des composés organiques de chlore, fluor, métaux lourds et toxiques, et les xéno-oestrogéniques (perturbateurs endocriniens). Elle est incolore, transparente et inodore. En outre, elle doit présenter d'autres propriétés comme un pH alcalinité supérieur à 7,5.

Éviter de prendre l'eau dans des contenants en plastique en raison de la dioxine, le bisphénol-A et autres bisphénol.

Utiliser un rince-bouche à base de plantes. Il n'est pas seulement plus efficace, mais il renforce le corps sans le contaminer. Une alternative ou un complément à l'hygiène buccale est le bicarbonate de sodium.

Acheter des aliments biologiques et cultivés localement, dont l’origine est connue. Les aliments préparés avec le lait de soja, le jus de raisin et le thé instantané contiennent de fortes concentrations de fluorure de sodium, ainsi que de nombreux médicaments.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire